3 septembre 2013

Le Plateau de Bure

Pour définir cette randonnée, je l’intitulerai :
« J’ai bivouaqué sur la lune »

 
C’est une magnifique randonnée qui nous emmène sur le Plateau de Bure en passant par la Combe Ratin dans le massif du Dévoluy


Après une ascension sans fin à travers les pierriers on abouti sur cet immense plateau désertique du Dévoluy  où l’on découvre les énormes antennes de l’interféromètre de l’IRAM. 

L’interféromètre est composé de 6 antennes de 15 mètres de diamètre, chacune d’elles étant équipée de récepteurs de haute sensibilité. Deux longs rails, placés sur des axes nord-sud et est-ouest permettent de changer la disposition des antennes sur une distance maximale de 760 mètres.Pendant les observations, les 6 antennes opèrent en réseau, une technique appelée interférométrie. Les antennes sont pointées vers une source céleste afin de combiner les différents signaux reçus. La résolution obtenue est celle d’un télescope dont le diamètre correspond à l’écart maximum entre les différentes antennes. Dans le cas de l’interféromètre de l’IRAM, cela équivaut, pour les plus grandes lignes de base, à un télescope de 760 mètres de diamètre.

De là-haut on profite d’un panorama unique sur les Hautes-Alpes, les sommets du Dévoluy et du Massif des Ecrins.


Pendant cette nuit sans lune et sans nuages, on peut admirer les milliards d’étoiles et la très belle Voie Lactée qui s’offre à nos yeux.




Difficulté : TBM
(Légende des difficultés sur la page "Cotation")                                                                                    *Avertissement*

  • Durée : 7H30
  • Longueur : 9.50 km
  • Denivelé positif cumulé : 1250 m
  • Denivelé négatif cumulé : 1250 m
  • Altitude maxi : 2600 m
  • Altitude mini : 1549 m

Téléchargement fichier GPS : Rando Le Plateau de Bure

Trace du parcours en 3D sur : Google Earth

Ci-dessous, pour les passionnés, le lien pour télécharger la brochure de l’IRAM (Institut de RadioAstronomie Millimétrique) : Jusqu'aux confins de l'univers

Lien sur une video de l'interféromètre du Plateau de Bure : Interféromètre de l'IRAM
Extrait d'image vidéo d'un reportage de Quarks&Co en 2016 avec le nouveau téléphérique achevé : VIDEO



 Vue sur le Massif de Bure après avoir dépassé le hameau de l'Enclus

 Arrivée au parking de la Cabane de l'Avalanche située au milieu du Bois Rond

 Après avoir traversé le Bois Rond, nous voici en lisière avec le rocher de Corne en vue

 Panoramique avec la vue sur le Bec de l'Aigle en face et la gare du téléférique de l'IRAM en bas

 Vue sur la Montagne de Faraut et la gare du téléférique de l'IRAM en bas

 Vue sur la station de ski Superdévoluy

 En direction de Corne

 En montant on peut déguster quelques myrtilles

 Vue sur le passage entre Corne et Coste Belle

 Arrivée au passage entre Corne et Coste Belle

 Panoramique sur Tête de Chau et la Montagne d'Aurouze

 Vue sur la Combe Ratin entre tête de Chau et  la Montagne d'Aurouze depuis le col de Denflairar

 Une marmotte vient nous saluer...
 ...avec son air espiègle

 Cirse trés épineux - Cirsium spinosissimum

 Panoramique sur le rocher de Corne au centre

 Dôme du rocher de Corne

 Vue sur la Montagne d'Aurouze

 Vue sur le Vallon de Corne

 Tête Noire et sa grotte

 La Combe Ratin et son immense pierrier où l'ascension n'en fini pas

 Le pierrier de la Combe Ratin avec en ligne de mire la gare d'arrivée du téléphérique de l'IRAM

 On touche au but mais il faut encore grimper

Vue sur la Montagne d'Aurouze au premier plan, le Bec de l'Aigle et la Montagne de Faraut au second plan et le massif des Ecrins au fond

 Les antennes de l'interféromètre de l'IRAM apparaissent à nos yeux

 Panoramique sur l'immense plateau minéral de Bure

 A suivre une série de clichés sur les antennes paraboliques jusqu'au soir couchant







 Le seul endroit un peu herbeux au milieu de cet espace minéral où poser ma tente










A suivre une série de clichés de nuit avec l'émerveillement de voir ces milliards d'étoiles impossibles à observer dans nos villes polluées par les éclairages







La Voie Lactée

Ma tente se prend pour un OVNI



video
Un exemple en "Time-lapse" du ciel que l'on peut voir de là haut




 6 heures du matin, les étoiles on disparues. Allons voir le lever du soleil vers le Pic de Bure


 Les Ecrins et le Pic de Bure à l'aube


 Les sommets du Massif des Ecrins se dessinent de plus en plus



 Le soleil qui monte commence à illuminer le paysage





 On se sent vraiment petit devant ces oreilles géantes



 Après en avoir pris plein la vue, on va attaquer la redescente sur terre...
 ...et quitter ce paysage lunaire

 Descente par la Combe Ratin

 Pierrier illuminé par quelques Doronics à grandes fleurs (Doronicum Grandiflorum)

 Quelques copines se prélassent au soleil






 Pierrier au pied de  Tête Noire

 Trou en haut de Coste Belle

 Rocher de Corne

 Je crois que j'ai dérangé un groupe de chamois


 Maigre pitance !



Le Massif des Ecrins disparait derrière le Bec de l'Aigle

 La bergerie en lisière de Bois Rond

 Dernière descente dans la clairière de Bois Rond...
 ...et fin de la randonnée en arrivant à la cabane de l'Avalanche.

 Aperçu de l'itinéraire en 3D

Tracé de la randonnée


Retrouvez DrômEscape sur facebook